arrow-right cart chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up close menu minus play plus search share user email pinterest facebook instagram snapchat tumblr twitter vimeo youtube subscribe dogecoin dwolla forbrugsforeningen litecoin amazon_payments american_express bitcoin cirrus discover fancy interac jcb master paypal stripe visa diners_club dankort maestro trash

Panier


Jean Janssis - Exsudat
Prix régulier
$32.00

Jean Janssis - Exsudat


Prix unitaire par
Taxes incluses.

Textes & Photographies couleurs
Format : 21 x 27,5 cm (à la française)
96 pages
Finition : cousus couverture cartonnée
Français


--

[embed]https://vimeo.com/216328145[/embed]

La gomme arabique, résine d’acacia est un exsudat végétal. En pathologie médicale c’est un liquide s’épanchant hors de son espace naturel; il peut se répandre dans d’autres tissus ou à l’extérieur du corps.


Plongée dans les eaux chaudes et troubles de mon coeur. La mer où tout commence, recommence. Nos amours, nos erreurs, nos errances. Mécanique des fluides. Porosité, transparence des épidermes. Eclaboussures salées d’écume, éclats de lumières tombant en flocons. Plonger dans l’eau lustrale d’un baptême, dans le désir d’une éternelle jeunesse. Vives clartés. C’est en haut. La pluie m’abreuve, me bénit. Tomber du ciel, tomber du bleu; tombé d’eux. L’eau nue, une autre sudation, exubérante, insolente, solaire. Et la mer entière.

Jean Janssis est né à Ans (Liège) en 1953. Il est professeur de sémiologie et de photographie à l’ Ecole Supérieure des Arts de Liège (ESA). Ses photographies sont régulièrement exposées en Belgique et à l’étranger depuis 1980. Il est présent dans les grandes collections de photographies publiques et privées : Musée de l’Elysée à Lausanne, Bibliothèque Nationale de France, Fondation Franco Fontana, aison Européenne de la Photographie, Musée de la Photographie à Charleroi...

Il a publié Etreintes de Terre aux Edizioni del Museo (Ken Damy) à Brescia en 1996 et Silent Walk aux Edizioni della Meridiana en 2007 (Le Venezie Possibili a cura di Massimiliano Bugno e Mario Trevisan).

Engagé dans une démarche artistique plasticienne, il privilégie comme technique d’impression le tirage pigmentaire à la gomme bichromatée et mène, à travers ses images, une réflexion profonde sur la personne humaine et sur la photographie en tant que phénomène de société.

Le livre inclut un texte de Marie Cordié : «DÉROULER LES VOILES»
Marie Cordié est historienne de la photographie. Elle a publié Autoportrait de photographes (2009, Photopoche, Actes Sud, Arles) et L’autoportrait photographique américain, 1839-1939 (2015, Mare et Martin, Paris).